TOUR GASTRONOMIQUE

Découvrez le vrai goût de l’Arménie

Goûtez une fois la cuisine arménienne et vous n’oublierez jamais la saveur des aliments. La nourriture arménienne est surtout délicieuse, parce qu’on prépare avec amour. C’est le secret principal.

La cuisine arménienne occupe sa place unique dans la cuisine mystérieuse orientale. On a la chance de parcourir plusieurs régions arméniennes lors d’un seul voyage. La cuisine arménienne a son identité, l’identité qui s’appuie sur la richesse des produits de saison. En Arménie il y a une variété de tavernes et de restaurants, car la cuisine arménienne a beaucoup à offrir. On déguste des plats nationaux en écoutant de la musique traditionnelle arménienne.

Réservez ce tour

Catégorie :

Description

Jour 1: Erévan – Tour de ville

Arrivée à l’aéroport “Zvartnots”. Accueil et transfert à l’hôtel. Après le repos, un tour de ville. Après l’excursion on visitera la fabrique Megerian pour prendre connaissance de la création des tapis armeniens faits main. On va y manger des dolmas (viande hachée avec du riz et des épices roulée dans les feuilles de chou ou dans les feuilles de vigne). On va déguster aussi les produits laitiers arméniens qui sont très bons, surtout le matsoun, très semblable au yaourt et le tan fait maison (dilution de matsun avec de l’eau froide).

Jour 2: Garni – Geghard

Le temple Garni (1e siècle) était la résidence d’été des rois arméniens. C’est le seul temple païen survécu en Arménie qui était dédié au dieu du soleil.

Geghard – Le complexe a été fondé au 12e siècle. Depuis 2000 le monastère est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est entouré de nombreux “khatchqars”.

Dans cette région on pourra manger de la harissa ou du ghapama, Harissa; un plat traditionnel arménien délicieux préparé à partir de viande de poulet et de blé concassé. Ce plat est habituellement consommé en hiver, et on la mange avec du beurre et parfois du poivre.

Le plat traditionnel arménien, nommé ghapama est préparé à partir d’une citrouille evidée, que l’on farcit de riz, de raisins secs, d’autres fruits secs, de cannelle, de miel etc.

Comme dessert on aura le célèbre gata de Geghard (Le gata est un pain arménien très sucré).

C’est à Geghard qu’on pourra participer à la préparation du lavash, pain traditionnel arménien et suivre le processus de cuisson au four souterrain “tonir”.

Jour 3: -Sévan – Sévanavanq – Dilidjan – Haghardzine

On va effectuer une excursion vers l’ensemble monastique d’Haghardzine (10-13e siècles), Dilidjan et le monastère de Sévanavanq, à Sévan on dégustera le poisson grillé ou le poulet rôti avec le vin arménien qui décore chaque table de fête en Arménie. Nous avons une longue tradition de fabrication du vin maison de haute qualité. Grâce à notre soleil et des conditions favorables, il y a une grande liste de vins de raisin doux, demi-doux, secs et de vins fruités.

Jour 4: Zvartnots – Edjmiadzine

Zvartnots – Vous verrez les ruines de la cathédrale ( 7e siècle), détruite à cause d’un tremblement de terre.

Edjmiadzine – Résidence du Catholicos de l’église Apostolique arménienne, les cathédrales de Sainte-Hripsimé et Sainte-Gayané. Repas à Edjmiadzine. Cette ville est célèbre de son kefta (viande bouillie en forms de boules arrosée de beurre fondu), dont la saveur vous n’oublierez jamais.

Jour 5: Erévan – Tour de ville

Erévan est riche en musées et monuments. Dans les cadres de ce tour nous allons découvrir les sites merveilleux de notre capitale et aussi le Tsitsernakaberd – Musée du génocide arménien. La mémoire toujours douloureuse du génocide arménien de 1915. Les Arméniens cherchent depuis des décennies à faire reconnaitre internationalement les massacres de 1915-1917 en tant que génocide, mais la Turquie rejette ce terme.

Après l’excursion nous allons dîner dans l’un de nos restaurants arméniens où nous attend le khorovats, un plat incontournable au Caucase. L’Arménie est une grande consommatrice de khorovats; des brochettes de viande, principalement de porc, mais aussi de boeuf, de poulet ou agneau. Il est servi avec du riz ou des frites.

Jour 6: Départ

Avant de partir, tôt le matin on peut manger du khash. Ce terme dérivé du mot “khachel” signifie bouillir en arménien. Il est préparé à partir des pieds de vache bouillis. Il est versé dans un bol que chaque personne remplit ensuite de diverses quantités d’ail, de citron, de sel et des miettes de lavash. Ce plat est généralement consommé durant l’hiver et tôt le matin. Il est accompagné d’une rasade de vodka ou d’eau-de-vie maison.

Réservez ce tour

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “TOUR GASTRONOMIQUE”